Voici un aperçu de l'intérieur de l'orgue,

avec quelques explications.

La cathédrale vue à travers les tuyaux de façade qui correspondent au jeu de "Montre".

 

 

Vue d'ensemble de la mécanique derrière les claviers.

 

 

Transmission mécanique : l'appui sur une note met en branle tige, bascule, vergette, jusqu'à une soupape sous le tuyau.

 

 

Détail de la mécanique : les écrous sont en cuir comprimé.

 

 

Réservoir d'air extensible, à moitié rempli.

 

 

Conduit extensible reliant le dessus du réservoir au sommier.

 

 

Tuyaux de façade vus de l'intérieur de l'orgue.

 

 

Une petite partie de la forêt de tuyaux à l'intérieur.

 

 

Tuyaux de divers jeux à bouche.

 

 

Pour accorder les petits tuyaux, grâce à un outil spécial, le haut du tuyau est soit un peu évasé (la note monte) soit un peu refermé (la note descend).

 

Série de petits "porte-vent" (=conduits d'air) en plomb. Le désordre n'est qu'apparent.

 

Tuyaux du "cornet" qui a 5 tuyaux par note donnant les harmoniques du son de base.

 

 

Jeux d'anches (en forme de cornet) et jeux aigus (petits tuyaux).

 

 

Tuyaux d'anches.

 

 

Au pied des tuyaux d'anches. La petite tige verticale sert à accorder le tuyau.

 

 

Gros tuyaux en bois, peints en rouge, du jeu de "soubasse 16" (au pédalier de l'orgue).

 

 

Poste de travail d'un souffleur (avant le moteur électrique).